Arequipquips

We said goodbye to the sand dunes of Ica and headed eastward on an overnight bus to the colonial city Arequipa. We had our usual top-floor, front-row, panoramic-view bus seats, and the hot morning sun greeted us to our home the next week. Arequipa was good to us. Every day, on the rooftop terrace of our hotel, we were served a hearty breakfast of eggs, bread and fresh fruit-juice by a most enthusiastic woman who always lauded our decisions on how we wanted our eggs cooked; and if all this were not enough, we had the Volcán Misti providing a beautiful backdrop. With unfailing blue skies, temperatures at a constant and appreciable 80°F, and the craft beer a-flowing, Arequipa won us over immediately.

DCIM104GOPRO

Nous avons dit au revoir aux dunes de sable d’Ica et pris un bus de nuit vers l’est pour rejoindre la ville coloniale d’Arequipa. Nous avions dégoté nos traditionnels sièges au second niveau et premier rang du bus pour apprécier la vue panoramique sur le désert péruvien et nous avons été accueillis par un chaud soleil matinal à notre arrivée dans notre nouveau lieu de vie pour la semaine à venir. Arequipa a été très bon avec nous. Chaque jour, sur la terrace du toit de notre hôtel, nous avions droit à un copieux petit-déjeuner avec oeufs, pain et jus de fruit frais, servi par une femme à l’enthousiasme débordant qui nous félicitait chaque matin de notre choix d’oeuf au plat ou oeufs brouillés ; le tout avec l’impressionnant Volcán Misti en arrière plan. Avec un ciel bleu qui ne nous a jamais trahi, des températures constantes autour des 25°C, et les bières artisanales toujours à disposition, Arequipa nous a tout de suite séduit.

DCIM104GOPRO

DCIM104GOPRO

1934 Arequipa alpacaA favorite llama of Julien /// Mon lama préféré

1935 Arequipa street

1936 Arequipa Chaqchao beers

1937 Arequipa free cakeOur first evening out to eat, the group at the table next to us offered us each a piece quinoa cake (the quinoa from their own farm) from the birthday party being celebrated; cake and a friendly “bienvenidos a Arequipa”, welcome to Arequipa. How could we not love this place?! /// Lors de notre premier dîner le groupe à la table d’à-côté nous a offert à chacun une part du gâteau de quinoa (fait avec le quinoa de leur propre ferme) qu’ils partageaient pour célébrer un anniversaire ; les parts de gâteau ont été accompagnées d’un amical “bienvenidos a Arequipa”, bienvenus à Arequipa. Comment ne pas tomber sous le charme de cet endroit ?!

1938 Arequipa cathedralThe Cathedral; when we eventually entered, we realized this is the right side of the cathedral, the building oriented with the altar to the far right, and the back of the cathedral to the left. /// La cathédrale. C’est quand nous sommes entrés à l’intérieur que nous avons finalement réalisé que ceci est le flanc droit de la cathédrale, l’édifice est orienté avec l’autel sur la droite et la nef sur la gauche.

DCIM104GOPROPlaza de Armas and arches /// Plaza de Armas et arches

1942 Arequipa volcanoesThe extinct volcanic group Chachani /// Le groupe volcanique éteint Chachani

DCIM104GOPROCathedral with the moon /// Cathédrale au clair de lune

1944 Arequipa bird

1945 Arequipa Santa CatalinaMonasterio de Santa Catalina, a XVI century monastery: a “citadel within a city.” We were able to visit the monastery on a Tuesday when it is open late, and we enjoyed seeing the setting sun give way to lantern-lit passageways and mysterious rooms and courtyards. At its start, the monastery sheltered almost two hundred secluded nuns – daughters of wealthy Spanish families – and three hundred servants until it opened to the public in 1970. Thirty nuns still live here today. /// Monasterio de Santa Catalina, un monastère du XVIème siècle : une “citadèle à l’intérieur de la ville”. Nous avons pu visiter le monastère durant l’ouverture nocturne du mardi et nous avons apprécié voir les rayons du soleil couchant faire place à la lumière des lanternes sur les petites ruelles, cours intérieures et autres pièces mystérieuses. A ses débuts le monastère habritait près de deux cents nonnes – filles de riches familles espagnoles – et trois cents servantes jusqu’à ce qu’il soit ouvert au public en 1970. Trente nonnes habitent toujours les lieux aujourd’hui.

1946 Arequipa Santa CatalinaThis silence arch leads to the Novice Cloister; after passing under this arch, novice nuns were required to zip their lips in a vow of silence, resolving to a life of work and prayer for four years. Their wealthy families were expected to pay a dowry of 100 gold coins per year, and at the end of the four years nuns could choose between taking their vows and entering into religious service or leaving the convent. Leaving would surely bring shame upon their family. /// L’arche du silence mène au Cloitre des Novices ; une fois passées sous cette arche les nonnes novices devaient faire voeu de silence et se résoudre à une vie de labeur et de prières durant quatre années. Leur riche famille devait payer une pension de 100 pièces d’or par an, et à la fin des quatre années les nonnes pouvaient choisir entre prêter serment et intégrer l’ordre religieux ou quitter le couvent. Quitter le couvent était synonyme d’échec et couvrait de honte leur famille.

DCIM104GOPROPhotographer being photographed /// Photographe photographiée

1947 Arequipa Santa Catalina tree

1949 Arequipa Santa CatalinaPhotographer being photographed, Novice Cloister /// Photographe photographié, Cloitre des Novices

DCIM104GOPRO

DCIM104GOPROOrange Cloister, so named for the orange trees at the center /// Cloitre des oranges, nommé ainsi pour les orangers plantés au centre

DCIM104GOPRO

1953 Arequipa Santa CatalinaDe profundis, a mortuary where dead nuns were mourned /// De profundis, une morgue où était fait le deuil des nonnes décédées

1954 Arequipa Santa Catalina

1955 Arequipa Santa CatalinaToledo Street – find Julien. /// Rue Toledo – trouvez-moi.

1957 Arequipa Santa Catalina

1956 Arequipa Santa Catalina

1959 Arequipa Santa Catalina

1960 Arequipa Santa CatalinaLaundry basins we recognized as the clay receptacles used to store wine in Ica, cut in half. /// Lavoirs construits à partir de jarres en terre cuite coupées en deux, anciennement utilisées pour stocker le vin à Ica.

1961 Arequipa Santa CatalinaOrion on the Calle Burgos /// Orion au dessus de la Calle Burgos

1963 Arequipa Santa Catalina

1962 Arequipa Santa Catalina

1964 Arequipa Santa Catalina

1966 Arequipa Santa Catalina

1965 Arequipa Santa Catalina

1967 Arequipa Santa CatalinaLooking over Arequipa /// Vue sur Arequipa

1968 Arequipa Santa CatalinaLlama love /// Amour de lama

1969 Arequipa Santa Catalina

1970 Arequipa Santa CatalinaBishop relics, including a heart! /// Reliques d’évêque, dont un coeur !

1972 Arequipa Santa Catalina

Advertisements

2 Comments

Add yours →

  1. Magnifiques photos d’Arequipa ! Le Popy trouve très belle celle d’une rue (ton ocre) faite de nuit. J’adore aussi la photo du lama (il a oublié d’aller chez l’orthodontiste). Quant au cloitre, il est superbe et apparemment en très bon état.
    Bisous.

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: