Sacred New Year

A new day, a new ruins site. In Peru, especially in the Cusco area, they are big fans of selling four sites/museums/churches under one ticket, and the previous day’s ruinsgallivanting had ticked off but two on our four-site ticket. We hired another taxi for the day to take us to Pisac, an hour from Cusco, so we could explore more ruins, more terraces, and tick another ruins site off the list. The first thing you are told when you get to Pisac by the guides and greeters is that Pisac is much bigger than Machu Picchu, suggesting Pisac’s superiority. It was pretty neat.

DCIM103GOPRO

Nouveau jour, nouvelles ruines. Au Pérou, et particulièrement dans la région de Cusco, ils aiment bien les tickets 4-en-1 qui incluent l’entrée dans quatre sites/musées/églises. Nos visites de ruines de la veille n’avaient coché que deux des quatre sites inclus dans notre ticket. Nous avons loué un autre taxi à la journée pour qu’il nous emmène à Pisac à une heure de route de Cusco, afin d’aller voir d’autres pierres, d’autres terraces et cocher un autre site sur notre billet. A peine arrivés à Pisac tous les guides vous disent que le site est bien plus vaste que Machu Picchu, ce qui suggère la supériorité de Pisac. Nous avons effectivement été impressionnés.

1825 Pisac PeruAn important rock due to its shape as the nutritionally important cuy, or guinea pig. /// Une pierre importante en raison de sa forme de cuy, ou cochon d’inde, animal très présent à l’époque dans les assiettes de Pisac.

1826 Pisac PeruImportant militarily, Pisac was the gateway between the Amazon Jungle to the east and the Sacred Valley /// Important site militaire, Pisac était localisé à l’entrée de la Vallée Sacrée, contrôlant tout ce qui pouvait arriver de la Jungle Amazonienne à l’est.

1827 Pisac PeruOur guide showing us “Inca shampoo” acquired by rubbing a path-side plant with a little water, producing a surprising amount of suds. /// Notre guide nous montrant le “shampoing inca” qui s’obtient en frottant une plante du bord du sentier avec un peu d’eau. Le résultat est étonnamment mousseux.

1828 Pisac PeruA whole hillside pockmarked with looted Incan tombs. A few white bits could be discerned, which our guide said were bones, and there was indeed a spherical white bit that looked skull-ish. The Incas were buried in these tombs in the fetal position on the other side of a gorge, facing Pisac, this so that the Incas could communicate with those who had passed, the echo of singing and music thought to be the ancestors response. Then our guide pulled out a flute he had whittled himself from llama bone and demonstrated the effect as we continued walking. /// Une falaise entièrement criblée de tombes incas pillées. Nous pouvions apercevoir quelques morceaux blancs, des os d’après notre guide, et nous avons identifié effectivement une sphère blanchâtre qui ressemblait à un crâne. Les Incas étaient enterrés en position foetale dans ces tombes de l’autre côté de la gorge et faisant face à Pisac. De cette manière les Incas pouvaient communiquer avec leurs défunts, l’écho des chants et musiques provenant de la falaise étant interprêté comme la réponse de leurs ancètres. C’est à ce moment là que notre guide a sortit une flûte qu’il avait lui-même fabriquée en os de lama et nous a fait une démonstration de communication avec les ancètres incas tout en continuant à marcher.

1829 Pisac Peru

1830 Pisac Peru

1831 Pisac PeruMany stones, no mortar. /// Moultes pierres, aucun mortier.

1832 Pisac Peru

1833 Pisac Peru

1834 Pisac PeruHolding our recently purchased moon-rocks, taking away all our bad energy. /// Erin et Anne tenant en main leurs “pierres de Lune” récemment acquises, celles-ci retirent du corps toutes les mauvaises énergies.

DCIM103GOPROHeading to the last part of the site which includes the Sun Temple. /// En chemin vers la dernière zone du site où se trouve le Temple du Soleil.

DCIM103GOPRO

1838 Pisac PeruFacing Machu Picchu another 50 miles further down the Sacred Valley. /// Anne faisant face à Machu Picchu, quelques 80 kilomètres un peu plus en aval dans la Vallée Sacrée.

1839 Pisac Peru

1840 Pisac Peru

DCIM103GOPROPisac

1844 Pisac Peru

1845 Pisac Peru

1846 Pisac PeruPisac town /// Ville de Pisac

1847 Pisac PeruLate lunch views /// Vue pour le déjeuner

1848 Pisac PeruLate lunch views /// Vue pour le déjeuner

1849 Pisac PeruStall set-up is a full-family affair /// La mise en place de l’étale est une affaire de toute la famille

1850 Pisac PeruSun setting over the Sacred Valley /// Soleil couchant sur la Vallée Sacrée

1851 Pisac Peru

1852 Cusco PeruBack in Cusco, we got some festive New Year’s gear (lots of yellow) and street meats. /// De retour à Cusco nous nous sommes équipés pour le réveillon du Nouvel An. Le jaune est un incontournable porte-bonheur ici.

1853 Cusco PeruPlaza de Armas

1855 Cusco PeruTourist with her 2016 goggles posing with Quechua musicians. /// Une touriste et ses lunettes 2016 posant avec des musiciens Quechuas.

1856 Cusco PeruThere were a ton of fireworks, professional and otherwise. /// Les feux d’artifices, professionnels ou amateurs, étaient omniprésents.

1861 Cusco Peru

DCIM103GOPRO

DCIM103GOPRO

Click here for a glimpse of our night of a thousand fireworks. 

Cliquez ici pour un aperçu de notre nuit aux mille feux d’artifices.

1862 Cusco PeruHappy New Year! /// Bonne Année !

Advertisements

2 Comments

Add yours →

  1. Film vivant ! Bravo ! Cela nous a permis de vivre un peu votre passage à la nouvelle année.
    Par contre, on ne peut pas dire que le chapeau t’aille très bien mon Juju !
    Le site de Pisac est magnifique et nettement plus grand que le Machu Pichu. Ce qui étonne, c’est le fait que ça a l’air très entretenu : ce sont les lamas qui tondent la pelouse ou les hommes ?
    Bises.

    Like

    • Merci ! Je ne sortirai le chapeau que pour les grandes occasions, promis. Pisac est un site impressionnant par sa grandeur et sa construction au milieu des pentes rocailleuses. Les terraces ont été utilisées pour les cultures jusqu’à très récemment, et ont été stoppées il y a quelques années pour préserver leur structure et permettre à la terre de se régénérer. Nous n’avons pas vu de lamas pour tondre la pelouse, mais peut être qu’ils étaient cachés derrière la montagne.

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: