Chan²

The ride from Loja, Ecuador to Trujillo, Peru was one of our longest and perhaps least comfortable trip to date. We knew we were in for an overnight ride to get to Piura, in northern Peru, and once in Piura we were hopeful we would catch a morning bus to Trujillo, getting us to our destination sometime in the early afternoon the next day.

Le trajet de Loja, Equateur, à Trujillo, Pérou, a été l’un des plus longs et des plus incomfortables en date. Nous nous apprêtions à embarquer à dix heures du soir pour huit heures de bus qui allaient nous mener jusqu’à Piura au nord du Pérou. Une fois à Piura nous espérions trouver un bus matinal nous déposant à notre destination finale, Trujillo, en début d’après-midi.

At 10pm we crawled into the comically cramped seats of the bus that would be taking us across the boarder. At $8 a piece for the 8-hour ride, we weren’t expecting luxury, but still it came as quite a surprise when the pair in front of us reclined their seats completely suddenly putting us in the company of the two chatty ladies in front of us, their headrests literally in our laps (this coming from someone who does not use the word literally when meaning figuratively). We laughed it off at first but the comedy wore off with the passing of the 3rd and 4th hour with little hope of a position change, and we were grateful when we reached the boarder, giving us an opportunity to stretch our legs for the hour or so it took us all to pass through both Ecuador and Peru customs. The night was warm, the stars bright, and the customs officers in their underwear, stuck in their small office with only the hum of the fan and the dramatic music of a telenovela playing from a small TV to keep them company. A stray dog barked at us, scaring away the first cat of Peru I had spotted and was trying to coax toward us. And we were given the green light to enter Perú.

A 22h nous nous sommes installés dans un bus à l’exiguïté comique qui allait nous emmener de l’autre côté de la frontière Péruano-Equatorienne. A 8$ par tête pour ce long trajet nous ne nous attendions pas à du grand luxe, mais nous avons été pour le moins surpris quand la paire de pipelettes devant nous a incliné ses dossiers de sièges (et les gens le font, sans exception, et toujours incliné au maximum) et que nous nous sommes soudainement retrouvés en leur compagnie, avec leurs appui-têtes littéralement au niveau de nos nombrils. La situation était drôle (il vaut mieux en rire dans ces cas là) mais au bout de la troisième et quatrième heure de route, avec peu d’espoir de voir leurs sièges changer de position, l’arrivée à la frontière a été une délivrance fort appréciée et nous avons pu nous déincarcérer de nos sièges et nous dégourdir les jambes durant l’heure qu’il a fallu pour que tout le bus passe par les douanes Equatorienne et Péruvienne. La nuit était chaude, le ciel était étoilé, et les douaniers étaient en caleçon, bloqués dans une petite pièce et avec pour unique compagnie un ventilateur à bout de souffle et un petit téléviseur diffusant une telenovela, dramatique feuilleton télévisé comme l’Amérique Latine sait si bien les faire. Un chien errant nous a aboyé dessus, effrayant le tout premier chat péruvien qu’Anne avait trouvé et qu’elle tentait d’apprivoiser. Et puis nous avons reçu le feu vert pour entrer au Pérou.

Often when one gets off one of these long-distant buses, the first greeting is a swarm of taxi-drivers pushing their services on you. This ride was no different: bleary-eyed from sleep but also fighting the hot sun already burning strong overhead, we made our way through the mob, eyes half open, to an ATM to take out our first Peruvian Soles, and then to the next bus station where we found out the next available bus wouldn’t be leaving until 2pm. Though it wasn’t the fast exit we had hoped for, we purchased our tickets and spent the morning working on blog photos because we’re thrifty with our time like that. December on the Peruvian coast means summertime is coming and consequently it was hot. To wrap this trip up, we rolled into our hostel in Trujillo at 9pm after nearly 24 hours of travel, ate, and I uncharacteristically slept for 12 hours straight.

La plupart du temps quand vous descendez d’un long trajet en bus vous êtes accueillis par une meute de chauffeurs de taxi aboyant leurs services. Cette fois-ci n’a pas dérogé à la règle : les yeux à moitié fermés car tout juste réveillés et attaqués par le soleil qui cogne déjà très fort au dessus de nos têtes, nous avons traversé la meute pour atteindre un distributeur de billets et retirer nos premiers soles péruviens, puis avons marché jusqu’au terminal de bus voisin où l’on nous a appris que le prochain bus encore disponible pour Trujillo était à 14h. Bien que l’enchainement n’était pas aussi rapide qu’espéré, nous avons acheté nos billets puis passé la matinée entière à sélectionner des photos pour le blog, parce que nous optimisons notre temps de la sorte. Décembre sur la côte péruvienne est synonyme d’arrivée de l’été et par conséquent il faisait extrêmement chaud. Pour en terminer avec ce voyage, nous avons posé pied à l’auberge sur les coups de 21h après un transit de près de 24h, nous avons dîné au restaurant de l’auberge, puis avons dormi prêt de douze heures d’affilée (du quasiment jamais vu pour Anne).

DCIM101GOPROThe one fun bit of the journey was that we scored upper level, front-row seats in the bus to Trujillo, getting panoramic views as we zipped through the Peruvian desert. It turns out that sand blows across the road much like snow. /// La partie fun du voyage a été quand nous avons dégoté la première rangée de sièges au second niveau de notre bus pour Trujillo, nous offrant ainsi une vue panoramique pour la traversée du désert péruvien. Le sable y est soufflé comme de la neige en travers de la route.

In Trujillo we visited two large ruins sites in the desert, the ruins of Chan Chan, and the ruins of Huacas del Moche. /// A Trujillo nous avons visité deux grands sites archéologiques dans le désert, les ruines de Chan Chan et les ruines de Huacas del Moche.

1637 Chan Chan PeruChan Chan was the largest pre-Colombian city in South America and capital of the Chimú Empire that lasted from about 900 until 1470 when they were defeated by the Inca Empire. /// Chan Chan était la plus grande cité pré-colombienne d’Amérique du Sud et la capitale de l’Empire Chimú qui a débuté vers 900 et a disparu en 1470, vaincu par l’Empire Inca.

1636 Chan Chan PeruRainbows were clearly important, a connection between Earth and the sky. /// Les arcs-en-ciel tenaient visiblement une place très importante pour les Chimús, et constituaient la connexion entre la Terre et le Ciel.

1638 Chan Chan PeruCue Mario Kart music /// Un décor digne de Mario Kart

1639 Chan Chan Peru

1640 Chan Chan PeruLocated about a mile from the ocean, fishing was also very important to the Chimú /// A quelques encablures seulement de l’océan, la pêche était une activité omniprésente dans la vie des Chimús.

1641 Chan Chan PeruWalls with a fishing-net design /// Murs avec une finition en forme de filet de pêche

1642 Chan Chan Peru

DCIM101GOPROMany walls spread across the 20km² site rose over 30 feet tall /// Le site qui s’étend sur plus de 20 km² est parsemé de murs s’élevant jusqu’à 10 mètres de haut

DCIM101GOPROTrujillo’s Cathedral /// La cathédrale de Trujillo

DCIM101GOPRO

1649 Trujillo PeruPlaza de Armas

1650 Trujillo Peru

1651 Moche de la luna el sol PeruPeru’s hairless dogs, hideous in appearance, docile in nature. They are thought to alleviate symptoms for people with arthritis, their black skin allowing the dogs to soak in the sun rays by day and radiate the heat by night, snoozing next to the afflicted. /// Les chiens imberbes du Pérou, laids en apparence, mais très dociles de nature. Ils ont la réputation d’appaiser les symptômes des personnes souffrantes d’arthrite lorsqu’elles dorment à leurs côtés, leur peau noire leur permet d’absorber la chaleur du soleil durant la journée et de la rayonner à la nuit tombée.

1652 Moche de la luna el sol PeruThe Huacas (sacred temples) del Moche, still in excavation, are thought to be important ceremonial centers for the Moche culture (400-600AD). Temples were built one on top of another and we were able to see several layers of wall. /// Les Huacas (temples sacrés) del Moche, toujours en cours d’excavation, furent apparemment de hauts lieux cérémoniaux pour la culture Moche (400-600AD). Les temples ont été construits les uns au dessus des autres, comme des poupées russes, et il est possible aujourd’hui d’en voir plusieurs épaisseurs de murs.

1653 Moche de la luna el sol PeruAi Apaec, chief deity of the Moche culture /// Ai Apaec, chef-dieu de la culture Moche

1654 Moche de la luna el sol Peru

1655 Moche de la luna el sol PeruHuaca del Sol as seen from Huaca de la Luna, ruins of the town between the two still below ground /// Huaca del Sol vu depuis Huaca de la Luna, ruines de la ville entre les deux toujours en attente d’excavation

1656 Moche de la luna el sol PeruRuins in ruins /// Ruines en ruines

1657 Moche de la luna el sol PeruMain altar /// Autel principal

1658 Moche de la luna el sol Peru

DCIM101GOPROOne of the biggest and best preserved walls of the 5th temple /// L’un des murs les plus vastes et les mieux conservés du cinquième temple

1660 Moche de la luna el sol PeruMural of the myths /// Fresque des mythes

1661 Moche de la luna el sol Peru

1662 Moche de la luna el sol Peru

1663 Moche de la luna el sol Peru

1664 Moche de la luna el sol PeruCerro Blanco rising up in the background, sacrificial rock off to the left. /// Cerro Blanco s’élevant en arrière-plan, rocher des sacrifices à l’intérieur du temple sur la gauche.

Advertisements

One Comment

Add yours →

  1. Je découvre la culture Moche, qui est loin d’être moche en fait ! Les fresques sont magnifiques, les murs en filets de pêche aussi !
    Bises.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: