Flying over Medellín

Our third day in Medellín, we decided to take The Real City Tour, a highly-recommended five-hour walking tour that would guide us through Medellín’s center and history. The price was right (free, with expected tip), and we enjoyed our guide Caroline’s humor and clear explanations of Medellín’s complicated history.

Pour notre troisième jour à Medellín nous avons décidé de prendre le très recommendé Real City Tour, une visite pédestre de 5 heures qui allait nous guider à travers le centre de Medellín et son histoire. Le prix était juste (gratuit, hors pourboire pour le guide) et nous avons grandement apprécié l’humour et les explications claires de notre guide Caroline sur l’histoire complexe de Medellín.

Click here for a recap of these days in Medellín /// Cliquez ici pour un résumé de ces jours à Medellín

Top 5 Things we learned from the tour:

  1. Drug-money did not build Medellín. Medellín built Medellín and continues to do so.
  2. Lots of prostitution, drug consumption, intoxication, and pornography-selling occur around churches, the idea being “Sin and pray, and you’re okay.”
  3. “Paisas,” Colombians from Medellín, are known to be incredible business-people and have a reputation for being really good bullshitters – Caro’s words, not mine.
  4. People believed Medellín could not build a train system 20 years ago due to drug and corruption problems. Today the metro is loved by Paisas; a source of pride it is impeccable, containing no graffiti, not even messages etched into the windows. I was once asked to put my popcorn away as eating is not allowed on the trains. It is, to date, the only city in Colombia with a metro system.
  5. Don’t “give papaya” – Colombian for “don’t show off your valuables or they will disappear.”

Top 5 des faits que nous avons retenus du tour :

  1. L’argent de la drogue n’a pas construit Medellín, Medellín a contruit Medellín et continue à le faire aujourd’hui.
  2. Beaucoup de prostitution, de consommation de drogues et d’alcool, de vente de pornographie ont lieu à proximité des églises, l’idée derrière cela étant “pèche puis prie, t’auras pas de soucis”.
  3. “Paisas,” les colombiens de Medellín, sont connus pour être incroyablement doués dans l’art du business et sont, de réputation, d’excellents menteurs. Cela vient de la bouche de Caro, elle-même “paisa”, pas de la mienne.
  4. Il y a vingt ans, a cause des problèmes de drogue et de corruption, personne ne pensait que Medellín serait capable de construire un métro. Aujourd’hui le métro est adoré par les paisas ; fièreté de la ville, il est impeccable, sans aucun graffiti, pas même un seul message gravé sur les vitres. Anne s’est même vue demandée de ranger son paquet de popcorn, manger étant interdit dans l’enceinte du métro. A ce jour Medellín est l’unique ville colombienne équipée d’un métro.
  5. Ne donne pas de papaye – expression colombienne signifiant “n’exhibe pas de choses de valeur ou elles disparaitront aussitôt”.

1423 medellin real city tourNo longer used, this train station marks an important advancement for Medellín during the Industrial Revolution as the railroad finally connected Medellín (which is surrounded by mountains) to the rest of the country, essential for transporting initially gold, later coffee, bringing great wealth to the city. /// Cette gare ferroviaire, qui n’est plus utilisée aujourd’hui, a constitué une avancée majeure pour Medellín durant la Révolution Industrielle. Le chemin de fer a en effet créé la première connexion entre Medellín (qui est entourée de montagnes) et le reste du pays, lien essentiel qui a facilité le transport d’or puis de café et a apporté beaucoup de richesse à la ville.

1424 medellin real city tourThe impressive “Monument to the Race” which depicts the history of Medellín along a huge concrete wave. The sculptor is buried inside the concrete (his ashes in a tiny box attached to one of the supporting columns). /// L’impressionnant “Monument à la Race” qui illustre l’histoire de Medellín à travers une immense vague en béton. Le sculpteur lui-même est bétonné dans son oeuvre (ses cendres sont dans une urne se trouvant dans l’une des colonnes supportrices de la sculpture).

1425 medellin real city tour

1426 medellin real city tourHomage to Gilberto Echeverri Mejía and Guillermo Gaviria Correa who were captured by the FARC and kept for a year in the jungle. They were killed a year later, in 2003, in a botched military rescue. /// Hommage à Gilberto Echeverri Mejía et Guillermo Gaviria Correa qui ont été kidnappés par les FARC et séquestrés dans la jungle pendant un an. Ils ont été tués en 2003 lors d’une mission de sauvetage râtée.

1428 medellin real city tourPablo Escobar’s reign over Medellín brought little more than terror and insecurity, but the city’s problems didn’t disappear with his death in 1993. Thousands of displaced from the countryside had moved to the city to escape the guerrillas, but with no way to support themselves, turned to crime and prostitution to survive. In the early 2000s an innovative program was put in place to reclaim the city’s public spaces; places that were once the most dangerous in the city were turned into beautiful and inviting public spaces, usually with an educational element, that all could enjoy. This plaza is an example of this “democratic architecture”; once a center of crime and nefarious activity, the plaza has been cleaned up and is now wonderfully illuminated at night; the black building in the background is a public library with free access to books, computers, and other resources. /// Le règne de Pablo Escobar sur Medellín n’a apporté que terreur et insécurité et les problèmes dans la ville n’ont pas disparu du jour au lendemain à sa mort en 1993. Des milliers de personnes ont fuit les campagnes et rejoint la ville pour échapper aux groupes guérillas, mais sans aucun moyen de subvenir à leurs besoins ils se sont inexorablement tournés vers le crime et la prostitution pour survivre. A l’aube des années 2000 un programme innovant a été mis en place pour regagner les espaces publiques de Medellín ; des lieux qui furent a un moment donné considérés comme les plus dangereux de la ville ont été transformés en espaces magnifiques et accueillants, généralement avec un élément éducatif pouvant être apprécié de tous. Cette place est un exemple de ce qui s’appelle “architecture démocratique” : anciennement haut lieu de crime et d’activités louches, la place a été nettoyée et est désormais magnifiquement illuminée la nuit ; le bâtiment noir en arrière-plan est une bibliothèque publique offrant à tous un accès gratuit aux livres, ordinateurs et autres sources d’information.

1429 medellin real city tourRemember fact #2? The street to the left of this church has thousands of pornography disks available, and the lady with the red shorts to the right of the door is at work. /// Vous vous rappelez le fait n°2 ? La rue sur la gauche de cette église offre des milliers de disques pornographiques et la femme en shorts rouges à droite de la porte est en plein travail.

1430 medellin real city tourBuñuelos, a type of fried cheese dough, in its three stages. /// Buñuelos, une sorte de pâte fromagère frite, dans ses trois étapes de fabrication.

1432 medellin real city tour

1431 medellin real city tourThe Rafael Uribe Uribe Palace of Culture. The story as recounted by our guide: the palace was designed by a Belgian architect and under his direction, the more complex part of today’s building was completed, around the mid-1920s. After nearly a decade of ridicule and bureaucratic obstacles, he abandoned the project, and the building was abandoned for nearly 50 years. When the Colombians took the project back up, rather than following the original blueprints which were quite complex, they slapped up a white wall. And so it is that the Uribe Palace of Culture has two distinct styles. /// Le palais Rafael Uribe Uribe. Son histoire telle que racontée par notre guide : Le palais a été imaginé et dessiné par un architecte belge et la partie la plus complexe de l’édifice que l’on peut voir aujourd’hui a été construite sous sa coupe dans le milieu des années 1920. Découragé après quasiment une décennie passée à affronter tout un tas de ridicules obstacles bureaucratiques, l’architecte a abandonné le projet et le bâtiment fut laissé à l’abandon pendant près de 50 ans. Quand les colombiens ont finalement repris le projet, au lieu de suivre les plans de construction originaux, jugés trop complexes, ils ont construit un simple mur blanc. Et c’est ainsi que le Palais de la Culture Uribe arbore deux styles distincts.

While learning about the metro system overhead, we had to stand in a tight semi-circle to keep outsiders from barging in, Colombians being incredibly curious and not the least bit shy. Sure enough, within minutes we saw eyes peering over shoulders and curious locals trying to wiggle their way to the front. /// Alors que nous apprenions sur le métro situé au dessus de nos têtes, nous devions nous tenir en arc-de-cercle serré pour éviter l’instrusion de badauds, les colombiens étant incroyablement curieux et dépourvus de toute timidité. L’effet ne s’est pas fait attendre, au bout de quelques minutes nous pouvions voir des yeux épiant au dessus de nos épaules et des locaux curieux tentaient de s’introduire à l’intérieur du cercle.

1433 medellin real city tourAttentive listeners. Once our guide was done with her 10-minute speech about the Plaza de Bolívar, the man to the right gave us all a warm welcome to Medellín. /// Public attentif. Quand notre guide a terminé son monologue de 10 minutes au sujet de la Plaza de Bolivar, l’homme sur la droite nous a chaleureusement souhaité la bienvenue à Medellín.

1434 medellin real city tourParque San Antonio, with Botero’s “Pájaro de Paz”(Bird of Peace). On a Saturday evening in June 1995, guerrilla-fighters set off a bomb under the bird sculpture in the middle of a concert, leaving over 200 injured, killing 31, and destroying the bird sculpture. Botero ordered the remains to be left, and a replica of the original was placed alongside as an eloquent protest against the violence. /// Parque San Antonio, avec le “Pajaro de Paz” (Oiseau de Paix) de Botero. Un samedi soir de juin 1995 des guérilleros ont fait exploser une bombe sous la sculpture d’oiseau alors qu’un concert battait son plein sur la place. L’explosion a tué 31 personnes, fait plus de 200 blessés et a détruit la sculpture. Fernando Botero a ordonné que les restes de l’oiseau soient laissés sur place et une réplique de la sculpture originale a été par la suite placée à ses côtés, comme un message de protestation contre la violence.

DCIM100GOPROFive hours of Medellín’s history under our belts, we went for another cable-car ride, this time to the eastern part of town. Bernt loved it. /// Cinq heures d’histoire de Medellín en poche, nous sommes partis pour un autre voyage en télécabine, cette fois-ci sur les flancs est de la ville. Bernt a adoré.

1437 medellin

1439 medellin

1440 medellinMía’s face when you say “vamos!” She runs to the front door immediately after. /// L’expression de Mía quand on lui dit “vamos !”. Immédiatement après elle se rue vers la porte d’entrée.

1441 medellinOddly Mía is the only one looking at the camera. /// Etrangement Mía est la seule qui regarde droit vers l’objectif de l’appareil photo.

1447 medellin paraglideNext day, paragliding! The sign in the bus says “In case of motion sickness, please ask for a bag.” This was foreshadowing for our hour ride to the paragliding office. /// Le lendemain, parapente ! L’affiche dans le bus lit “En cas de mal des transports, s’il vous plait demandez un sac.” Cela présageait d’un trajet d’une heure bien mouvementé pour rejoindre le site de parapente.

1442 medellin paraglideIris and Bernt

1445 medellin paraglideJulien and I in the air at the same time /// Anne et moi en vol en même temps

1446 medellin paraglideTaking off and landing pad /// Zone de décollage et d’atterrissage

DCIM100GOPROJulien over Medellín. He asked his guide how long he had been paragliding to which the guide answered seven years. He is nineteen. /// En vol surplombant Medellín. J’ai demandé à mon pilote depuis combien de temps il volait et il m’a répondu sept ans. Il avait 19 ans.

1443 medellin paraglideWhat an opportunity to fly over such a lovely city! /// Quelle chance de pouvoir nous envoler au dessus d’une telle ville !

Advertisements

2 Comments

Add yours →

  1. How exciting!!! Dad and I spent several minutes looking for 2 para-gliders… you and Julien. Dad finally gave up and continued reading… I did see the next photo and found you were together… which was very nice to be able to talk to one another while going down!! I had to laugh about the young man who at 19 was so experienced. You two are also somewhat experienced by having done it before. Well my sweet Anne and Julien, every once in a while when I don’t see you

    Like

    • My last sentence should have read that every once in a while I worry when I don’t hear from you… so it is very nice when your new blog comes on or I see you have made comments on other Facebook postings.

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: