Arribada en San Juan Del Sur

With just two days left of our Nicaragua visa, making a stop in the popular surf town of San Juan del Sur was the furthest thing from our minds. We could go from Granada straight through to Costa Rica, be back to zero on the visa count and be tranquilly on our way. Then we talked to a fellow non-surfer who said she ended up in San Juan a few days and unexpectedly loved it. And then she mentioned that turtles were arriving en masse on all coasts to lay eggs (known as the “arribada”) and that from San Juan there was a really nice night tour one could do. And we were sold. San Juan del Sur was, after all, on our way to Costa Rica and it seemed downright lazy to not stop by and see what all this turtle-hype was about. And so it was that we non-surfists found ourselves in yet another town dedicated to tanned, long-haired, shirtless, travelers constantly wagging their hands about in friendly greeting (you know the one, thumb and pinkie out, rest of the fingers curled in, and then a little shake, as if playing the world’s smallest tambourine).

DCIM100GOPRORoad to the beach /// Route vers la plage

Avec seulement deux jours de validité restant sur notre visa nicaraguayen, marquer un arrêt supplémentaire dans le populaire spot de surf de San Juan del Sur n’était pour nous pas d’actualité. Nous pouvions partir de Granada pour aller directement au Costa Rica, mettre le compteur à zéro sur notre visa et poursuivre ainsi tranquillement notre route. C’est alors que nous avons discuté avec l’une de nos semblables non-surfeurs qui s’était retrouvée à San Juan pour quelques jours et, contre toute attente, avait adoré. Puis elle a mentionné que les tortues marines arrivaient massivement de tous côtés sur les plages pour pondre leurs oeufs (phénomène appelé “arribada”), et que San Juan offrait la possibilité d’aller les voir de plus près à la nuit tombée. Il ne nous en a pas fallu plus pour nous convaincre. San Juan del Sur était après tout sur notre chemin vers le Costa Rica et il aurait été dommage de ne pas s’y arrêter, ne serait-ce que pour rendre visite à ces tortues dont tout le monde parle. C’est ainsi que les non-surfeurs que nous sommes avons débarqués une fois encore dans l’une de ces villes dédiées à ces voyageurs bronzés, torse nu, les cheveux longs, qui se saluent mutuellement avec ce fameux signe du shaka (vous savez, celui avec pouce et auriculaire sortis, autres doigts repliés, et le tout agité légèrement comme s’ils jouaient d’un mini tambourin).

1239 san juan del sur nicaragua

We are so glad we did. It was low season, so finding a place to stay was fairly easy, and our hostel was a five minute walk from the beach. If we hadn’t gotten our fill of amazing sunsets in Granada, San Juan del Sur made sure that we left Nicaragua with the knowledge that Nicaragua is, by fact, the country with the most amazing sunsets.

DCIM100GOPRO

Nous n’avons pas été déçus. C’était basse saison, donc trouver où loger était facile et notre auberge se trouvait à cinq minutes de marche de la plage. Si Granada nous en a mis plein les yeux avec ses magnifiques couchers de soleil, San Juan de Sur nous a définitivement convaincus que le Nicaragua est le pays doté des plus beaux couchers de soleil.

1240 san juan del sur nicaragua

1241 san juan del sur nicaragua

Our hostel had a calendar behind the front desk with the number of turtles seen at the natural reserve the previous day, the number written large in dark red permanent marker. It was encouraging to see the numbers rise, 0….3….7…15 up until the day previous when an estimated 600 Olive Ridley turtles had landed to lay their eggs. Proof enough, we booked our spots for that very evening.

Derrière le comptoir de notre auberge un calendrier précisait en gros et au marqueur indélébile rouge le nombre de tortues vues la veille sur la plage de la réserve naturelle. La tendance des jours précédents était prometteuse avec une augmentation de 0… 3… 7… 15 jusqu’à la veille où environ 600 tortues Olive Ridley avaient débarqué sur la plage pour pondre leurs oeufs. Avec de telles statistiques la réflexion a été de courte durée et nous avons réservé nos places pour le soir même.

Before the tour, we had a very interesting 30-minute presentation about what we would hopefully be seeing, what type of turtles lay their eggs on this particular beach and all the rules of the tour. Rules like try to stay out of the turtles’ way as they come on the beach; try to stay out of the turtles’ way as they head back to the ocean; stay at least three meters from the turtle as she digs her hole to lay her eggs; try to use the minimum amount of flashlight (tiny red lights we were lent, one per pair); rules in mind we headed out on the hour-long ride down a bumpy road in the back of a pick-up to La Flor Beach Natural Reserve.

Avant de prendre la direction de la réserve naturelle nous avons eu droit à une présentation fort intéressante d’une demi-heure sur ce que nous étions supposés voir durant les quelques heures suivantes, quel type de tortue vient pondre sur cette plage et quelles sont les règles à respecter durant la visite. Des règles du genre “essayez de rester en dehors de leur passage lorsque les tortues arrivent sur la plage ou quand elles retournent vers l’océan”, “restez à au moins trois mètres de la tortue quand elle creuse son trou pour y déposer ses oeufs”, “essayez d’utiliser le moins de lumière possible” (des mini-torches de lumière rouge nous ont été prêtées, une par couple). Toutes ces règles en tête nous sommes partis à l’arrière d’un pick-up pour une heure de piste défoncée pour rejoindre la réserve naturelle de Playa La Flor.

1243 san juan del sur nicaraguaFirst stop was a patio area just off the beach where eggs that had been rescued from the beach were being kept to ensure that a certain quantity of turtles would make it to the hatching stage. Each bag was carefully labeled with the date they were transferred and an estimated hatch date. As soon as the first baby turtle of a bag poked its head through to the surface, the whole bag would get transferred to the beach, and about a 100 baby turtles would make their way from the bag to the ocean. The most mature of the bags was still a good three weeks from hatching, so after a quick peek at the sand-bags we headed to the beach. /// Nous nous sommes dans un premier temps arrêtés au centre de vie des militaires gardant le site, juste en retrait de la plage, où des oeufs récupérés de la plage étaient conservés “au chaud” dans de grands sacs de sable pour garantir qu’un certain nombre de tortues survivent jusqu’à l’éclosion. Chaque sac était minutieusement étiqueté avec la date du transfert et la date estimée d’éclosion. Dans ce process, dès que l’un des bébés tortues pointe le bout de son nez à la surface le sac est retransféré sur la plage et la centaine de bébés tortues entame sa frénétique course du sac vers l’océan. Le sac le plus “mûr” était encore à trois semaines de l’éclosion (les oeufs incubent environ une cinquantaine de jours dans le nid), donc après avoir jeté un rapide coup d’oeil aux sacs nous sommes partis en direction de la plage.

1244 san juan del sur nicaragua

What an experience! We took few pictures because it was night, there was no moon, and our attempts at getting a nice shot proved futile, but imagine something like this but pitch black. There were so many turtles coming in and heading back out that all aforementioned rules for the tour went right out the window. Side-stepping one turtle meant getting in the way of another, and these ladies seemed to only know how to go straight, flippers hitting our ankles, and fellow turtles proving to be just a slight blip on the path to their destination. We spent about two hours walking the beach, our guide digging holes behind turtles in the act of laying their eggs (apparently they go into a sort of hypnosis for the 45 minutes they are laying 100ish eggs and do not mind being surrounded by curious tourists). A crazy, unique tour.

1246 san juan del sur nicaragua

Quelle expérience ! Nous avons pris peu de photos parce qu’il faisait nuit noire, c’était nouvelle lune, et nos premières tentatives de photos se sont avérées futiles, mais imaginez une scène ressemblant à ça mais dans le noir total. Il y avait tellement de tortues arrivant sur la plage et repartant vers l’océan que toutes les règles précédemment mentionnées sont immédiatement passées à l’as. En faisant un pas de côté pour éviter une tortue on se retrouvait sur le chemin d’une autre, et apparemment ces dames ne savent qu’aller tout droit, leurs nageoires nous fouettant les chevilles, et leurs congénaires tortues sur leur passage ne constituaient que de petits obstacles dans leur progression vers leur destination. Nous sommes restés environ deux heures à marcher sur la plage, notre guide creusant un trou dans le sable derrière certaines tortues pour nous permettre d’observer la ponte (apparemment elles entrent dans une sorte d’hypnose durant les 45 minutes qu’elles mettent à pondre leur centaine d’oeufs et par conséquent elles ne sont plus dérangées par la présence de ces curieux touristes. Une visite géniale et unique !

sThe total turtle count appeared on the calendar the next day: 6,500+. /// Le nombre de tortues observées est apparu le lendemain sur le calendrier : 6500+.

DCIM100GOPROThe next two days we spent enjoying the beach, the waves, and the lookout over the bay. /// Les deux jours suivants nous avons profité de la plage, des vagues et du mirador surplombant la baie.

DCIM100GOPRO

1248 a san juan del sur nicaragua

1249 san juan del sur nicaraguaOne of many bays along the Pacific Ocean near San Juan del Sur /// L’une des nombreuses baies le long de l’océan pacifique aux alentours de San Juan del Sur

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPROCristo de la Misericordia – 82 feet tall (25 mètres); third tallest Jesus in the world /// Troisième plus grande statue de Jésus au monde

DCIM100GOPRO

1252 san juan del sur nicaragua

Click here to see a short video of a sunset in San Juan del Sur /// Cliquez ici pour voir une courte vidéo de coucher de soleil à San Juan del Sur

Such an incredible sendoff. Onto Costa Cara! /// Un joli bouquet final pour le Nicaragua. C’est parti pour le Costa Cara !

Advertisements

5 Comments

Add yours →

  1. Quels paysages somptueux ! Surtout l’avant-dernière photo : celle où on se croirait à Rio de Janeiro. Les couchers de soleil doivent être encore plus spectaculaires en vrai, mais cela nous donne un aperçu. J’ai bien aimé aussi la place que s’est choisie le chien (sous le parasol) : pas bête l’animal !!!
    En tout cas, le détour par San Juan del Sur en valait le coup.
    Bisous.
    PS : Est-ce que l’apprentissage de l’espagnol avance ?

    Like

    • C’est vrai qu’on a pris beaucoup de plaisir à revenir sur nos photos prises à San Juan del Sur, les paysages y étaient superbes. Le chien sous le parasol s’est avéré plus intelligent que nous, ce jour là on a cramé au soleil et pas lui.
      L’espagnol progresse doucement.
      Bisous

      Like

  2. Petit coucou de Montrouge, les couchers de soleil sont vraiment magnifiques ! L’expérience que vous avez vécu avec les tortues est vraiment unique, merci de l’avoir partagé, j’adore 🙂 La bise à vous deux. Alex

    Like

    • Hehe, merci Alex pour ton message. Jamais je n’avais imaginé qu’un jour je me sentirais à l’étroit sur une plage, poussé de tous côtés par des tortues me fouettant les chevilles avec leurs nageoires. Je te souhaite de vivre ça un jour. J’espère que tout va bien pour toi. Bises

      Like

  3. all humans should have a turtle nesting experience !

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: