Revolución en León

At some point in our border crossings the previous day, we were sternly reminded that our CA-4 visa (the tourist visa that allows you to stay in Guatemala/Honduras/El Salvador/Nicaragua for a total of 90 days) was to run out in two weeks time and that we best exit Nicaragua before it ran out. This gave us a certain timetable for our Nicaragua travels, and León was our introduction to the largest country in Central America.

Lors d’un passage de frontière la veille le douanier nous a froidement rappelé que notre visa CA-4 (le visa touristique autorisant à rester dans le quatuor Guatemala/Honduras/El Salvador/Nicaragua durant un maximum de 90 jours) allait expirer deux semaines plus tard et que nous ferions mieux de quitter le pays avant cette date limite. Ceci nous a imposé un programme serré pour notre séjour au Nicaragua, León a été notre premier point de chute dans le plus grand pays d’Amérique Centrale.

1149 Leon

My first impression of León was that it was hot. As in, not-a-dog-in-the-street-between-11-and-4pm hot. Julien and I have an impressive ability to get going right at the heat of the day, and our first day in León proved to be no different.

1170 Leon street

Notre première impression de León a été qu’il y fait très chaud. Une chaleur telle qu’il n’y a pas un chat dans les rues entre 11h et 16h. Anne et moi avons la fâcheuse tendance à nous retrouver de sortie aux heures les plus chaudes et notre premier jour à León n’a pas dérogé à la règle.

1171 Leon puppy

Second impression of León: it has a lot of churches, everywhere. Nicaraguan ones, Spanish ones, French ones. It is also home to the largest cathedral in Central America.

DCIM100GOPRO

Seconde impression de León : la ville a une palanquée d’églises, partout. Des églises nicaraguayennes, des églises espagnoles, des églises françaises. León possède même la plus grande cathédrale d’Amérique Centrale.

1151 Leon

DCIM100GOPRO

1172 Leon Church

1177 Leon Church

1178 Leon Church a

1155 LeonThe Cathedral was getting a fresh coat of paint, seen here from the back /// La cathédrale recevant une couche de peinture fraiche, vue depuis l’arrière

1174 Leon lionsSome of León’s many leones (lions) /// Quelques uns des nombreux lions de León

1152 Leon

Third impression of León is that it is loud. But we don’t have pictures of the 5 ft high speakers blaring out the specials of the day FROM EVERY STREET CORNER. /// La troisième impression de León c’est le bruit. Mais nous n’avons pas de photo des enceintes d’1m50 de haut beuglant les offres commerciales du jour à CHAQUE COIN DE RUE.

Perhaps the strongest impression of León is its fierce pride of being the “home of the revolution”, the birthplace of the FSLN (Frente Sandinista de Liberación Nacional), the Sandinista National Liberation Front. The Sandinistas are named after Augusto Sandino, national hero against US occupation in the 30s, and were the leftist guerrilla group that successfully overthrew Anastasio Somoza, the third and last in the family dictatorship that ruled the country from 1936-1979.

1153 Leon

L’impression probablement la plus forte que procure León, c’est la fierté d’être le “berceau de la révolution”, là où a été fondé le FSLN (Frente Sandinista de Liberación Nacional), le Front Sandiniste de Libération Nationale. Les Sandinistas sont nommés en l’honneur d’Augusto Sandino, héro national contre l’occupation des Etats-Unis dans les années 30, ils constituaient l’armée guérilla gauchiste qui a renversé Anastasio Somoza, le troisième et dernier dictateur de la famille Somoza ayant dirigé le pays entre 1936 et 1979.

DCIM100GOPRO

We visited the Museum of the Revolution, a tattered building on the main square. The two dollar visit included a guide, and the first stop was the precarious rooftop; our guide told us to follow his steps lest we fall through a weak spot in the lamina. We had amazing views of the surrounding neighborhoods, the central plaza, and the volcanoes encircling León. Then we waited an extra five minutes to enjoy the daily 12pm siren that historically announced it was lunchtime. I tried to hint to the guide that I startle quite easily with loud noises, but he assured me it was worth the wait, so we stood there on the rooftop, at the heat of the day, and waited for the loudest León had to offer.

Click here for a short video from that rooftop.

Nous avons passé quelques heures au Musée de la Révolution, un piteux bâtiment sur la place principale. La visite coûte deux dollars et le prix inclut un guide qui nous a emmené immédiatement sur le toit précaire de l’édifice. Il nous a demandé de marcher sur ses pas pour ne pas risquer de passer à travers les tôles rongées par la rouille. Le toit offre un joli panorama sur les quartiers alentours, la place centrale et les volcans qui encerclent León. Puis nous avons attendu cinq minutes de plus pour apprécier la sirène quotidienne de midi qui annonce historiquement l’heure du déjeuner. Anne a tenté de faire comprendre à notre guide que les bruits forts la font facilement sursauter, mais il a précisé que l’attente en vallait vraiment la peine. Nous sommes donc restés sur le toit, sous le soleil cuisant à attendre ce que León a de plus fort à offrir.

Cliquez ici pour une courte video depuis ce toit de musée.

1154 Leon

DCIM100GOPRO

Once off the roof and back inside, we explored the second floor, a shell of a building that was once the site of rich gatherings and parties, before turning into place of torture and abuse, atrocities carried out throughout the Somoza regime. Animated stories were told by our ex-guerilla guide of fallen brethren, but also of the eventually successful revolution that followed.

Une fois redescendus du toit et de retour à l’intérieur, nous avons exploré le premier étage, une sorte de coquille vide à hauts plafonds qui a autrefois accueilli des réceptions pour la haute société avant de devenir un lieu de torture et de maltraitances durant le régime Somoza. D’intenses histoires nous ont été racontées par notre guide ex-guérillero concernant des frères d’arme tombés au combat, mais aussi la révolution couronnée de succès qui a suivi.

1159a Leon Museo RevolutionThis room was used to kill many guerillas point-blank. /// Dans cette pièce de nombreux guerrieros ont été abattus à bout portant.

1161 Leon Museo Revolution

1160a Leon Museo Revolution

The first floor was full of newspaper articles and photographs documenting the revolution, and the tour finished with our guide pulling out his government-issued ID to compare his name with that of his 17-year-old self, posing in a worn photo with the rest of his troop.

Au rez-de-chaussée étaient exposés de nombreux articles de journaux et photographies contemporains à la révolution, et à la fin de la visite notre guide a sorti sa carte d’identité pour faire coïncider son nom avec celui de l’adolescent de 17 ans posant avec le reste de sa troupe sur une photo usée.

1162 Leon Museo Revolution cOur guide in the first row, third from the left. /// Notre guide, au premier rang le troisième en partant de la gauche.

1162 Leon Museo Revolution bJovenes combatientes del FSLN durante la insurreccion popular 1978 Septiembre /// Jeunes combattants du FSLN durant l’insurrection populaire de septembre 1978

1162 Leon Museo RevolutionAnd then he giddily invited Julien to hold an empty bazooka. /// Et puis il m’a fortement invité à me mettre à l’épaule ce bazooka vide.

1163 Leon Museo Revolution

1164 Leon Museo Revolution

1165 Leon Museo Revolution

1175 Leon streetBack on the unforgivingly hot streets and off to the market to find some eats. /// De retour dans les rues sous une chappe de plomb pour nous rendre au marché pour trouver de quoi manger.

1173 Leon street

1167 Leon Market

1180 Leon avocadoAvocadoes great in size and taste /// Avocats parfaits en taille et en saveur

1181 Leon Tortuga BoloodaOur second day in León proved too steamy to do anything, and we stayed in our open-air hostel to work while staying hydrated. Next stop, Granada! /// Notre deuxième jour à León la chaleur était trop étouffante pour faire quoi que ce soit, donc nous sommes restés dans le patio de notre auberge pour travailler tout en restant bien hydratés. Prochaine étape, Granada !

Advertisements

One Comment

Add yours →

  1. J’ai bien aimé la photo de Julien avec le bazooka sur l’épaule et puis aussi celle du chien qui sort sa tête de la grille.
    Les églises sont surprenantes ! On voit qu’elles souffrent du salpêtre.
    Quant aux avocats, j’en ai rarement vu d’aussi gros.
    Bisous à tous les 2.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: