Segunda semana en Xelajú

(Second week in Quetzaltenango) Pre Spanish conquest, Quetzaltenango was called “Xelajú” derived from the Mam “Xe laju’ noj,” meaning “under the ten mountains”, an aptly descriptive name for a city in a valley of hillsides and a volcano. The Spanish swept through in the 1520s, and renamed the city Quetzaltenango, “land of the quetzal bird”, a name derived from the Mexican indigenous Tlaxcaltecas who accompanied the Spanish during their invasion of the Guatemalan highlands. Today indigenous and ladinos alike call the city Xelajú or even just Xela in deference to their ancestors. There are no longer quetzales in town, but there are certainly rolling hillsides all around.

(Deuxième semaine à Quetzaltenango) Avant la conquête espagnole, Quetzaltenango portait le nom de Xelajú, provenant du Mam “Xe lajú noj” signifiant “sous les dix montagnes”, nom pour le moins pertinent pour une ville localisée dans une vallée entourée de montagnes et d’un volcan. Les espagnols ont débarqué vers 1520 et ont immédiatement renommé la ville Quetzaltenango, “terre de l’oiseau quetzal”, un nom donné par les indigènes méxicains Tlaxcaltecas qui accompagnaient les espagnols durant leur invasion des hauts plateaux guatémaltèques. Aujourd’hui les indigènes, aussi bien que les latinos, appellent la ville Xelajú ou même juste Xela, en hommage à leur ancètres. Il n’y a plus un seul quetzal dans les environs, mais les sommets alentours sont bien toujours présents.

547Week two in Quetzaltenango, and still eating! Chicken with rice /// Deuxième semaine à Quetzaltenango, et l’appêtit est toujours là ! Poulet au riz

548We had seen the florescent pink tree on the back of a pick-up earlier in the day and were impressed by such a vibrant-looking tree; not realizing it was fake. There was a procession that involved this float, a band, and excessively loud fire-crackers (near firework power). Julien was especially tickled by the baby-saint in his rain poncho to protect from the rainy-season afternoon showers. /// Nous avions brièvement aperçu cet arbre rose fluorescent à l’arrière d’un pick-up un peu plus tôt ce jour là, et avions été impressionnés par une telle couleur vibrante, sans réaliser que c’était un faux. Il y a eu une procession qui impliquait cette troupe, une fanfare et des pétards n’ayant rien à envier à des feux d’artifice. J’ai été particulièrement amusé par le bébé-saint qui, en cette saison des pluies, était soigneusement à l’abri des averses sous son poncho en plastique.

549Typical breakfast, typical dinner /// Petit-déjeuner typique, dîner typique

550Cornflakes breakfast with a cookie (champurrada) topped with cream cheese. Apple syrup available for extra topping /// Petit-déjeuner avec cornflakes et cookie (champurrada) tartiné de crème. Confiture de pomme à disposition pour tartiner une couche supplémentaire

552Dinner; though sometimes quite simple and repetitive from breakfast, our host-mother Christy always had delicious home-made salsas available for spicing up dinner, usually a spicy one for me and a not-spicy one for Julien. /// Dîner ; bien que parfois simpliste et très similaire au petit-déjeuner, notre dîner était toujours accompagné de délicieuses sauces faites maison par notre guaté-mama Christy. En général une sauce piquante pour Anne, et une non-piquante pour moi.

553Cornflakes and French toast, always perfectly grilled /// Cornflakes et pain perdu, toujours grillé à la perfection

554Pasta, Argentinian empanada, and julienned vegetables with mayo /// Pâtes, empanada argentine et julienne de légume avec mayonnaise

555Photos of notes to copy notes /// Photo des notes de prof pour recopiage

556Plátanos, frijoles, and egg with salsa /// Plátanos, frijoles, et oeuf avec sauce

558Potatoes, red-pepper salad, and beef /// Pommes de terre, salade de poivron rouge et boeuf

559We went on an afternoon school field trip to visit the oldest church in Central America located in Salcajá. It was built in 1524 in a bit of a rush, and the flying buttresses where added later in the form of clunky stone supports on the four corners. /// Un après-midi nous sommes allés en sortie de classe visiter la plus vieille église d’Amérique Centrale qui se trouve à Salcajá. Elle a été construite à la hâte en 1524 et les gros blocs à chaque coin, servant d’arcs-boutants, ont été ajoutés un peu plus tard.

560Quetzal-shaped bush! /// Buisson quetzal !

561It’s always amazing to see the ease with which these women move about large baskets filled with food, textiles, or any number of random objects, balanced seemingly precariously on their heads. /// C’est toujours aussi surprenant de voir la facilité avec laquelle ces femmes transportent des paniers remplis de nourriture, textiles, ou autre, en équilibre sur leur tête.

563MISH, one of the largest thread producers, necessary for textile weaving. Our friends Alex and Anthony coming out of the store /// MISH, l’un des plus gros producteurs de laine, nécessaire à l’art du tissage local. Nos amis Alex et Anthony sortant du magasin

562

564Rompopo, a liquor made with an egg base /// Rompopo, une liqueur à base d’oeuf

565Chicken bus rolling through Salcajá /// Chicken bus déboulant dans Salcajá

566Soup with noodles, a large piece of chicken, and a variety of veggies /// Soupe avec pâtes, gros morceau de poulet et tout un tas de légumes

567Blogging and homework…and happy-hour /// Blogging et devoirs… et happy-hour

568Plátanos, frijoles, eggs, and pure cream. /// Plátanos, frijoles, oeufs et pure crème.

569One Saturday we left the house for a morning walk and found an incredible team building up an additional floor onto the Evangelical church next door. At this point the ladies had come to bring the workers lunch, workers that had been at it since 5am. /// Un samedi nous sommes sortis pour une marche matinale et avons trouvé à l’extérieur de notre maison cette incroyable équipe en train de construire un étage de plus sur l’église évangélique voisine. A ce moment là les femmes étaient arrivées avec le déjeuner des maçons, sur place depuis 5h du matin.

571We walked to the northern end of Xela in search of flip flops and got to see a bit more of the city we were calling home. /// Nous avons marché jusqu’à la limite nord de Xela, à la recherche de tongues, et ainsi découvert un peu plus notre nouvelle ville.

572

573

574

575Rice, guacamole, and veggie-beef patties /// Riz, guacamole et steak aux légumes

576Xela from the CRISTO VIVE church perched on the hillside /// Xela depuis l’église Cristo Vive perchée sur une colline

577The green hillside to the right is called el baúl, or trunk for its shape like a chest./// La colline verte sur la droite est appelée el baúl, ou malle, pour sa forme

578Graffiti quetzales

582Tamál, bread, and plátano /// Tamál, pain et plátano

DCIM100GOPROThe parque central from a terrace bar /// Le parque central depuis la terrasse d’un bar

Our second weekend we headed to Chichicastenango best known for its twice-weekly markets, and deservedly so. We went on a Sunday and enjoyed the vibrant colors, endless textile stalls, and bargaining spirit.

Pour notre deuxième weekend nous avons pris la direction de Chichicastenango, ville connue pour son immense marché bihebdomadaire, qui vaut vraiment le détour. Nous y sommes allés un dimanche et avons apprécié ses couleurs vibrantes et l’esprit de marchandage qui y règnent.

591Breakfast of pancakes with fruits. Fuel for shopping! /// Pancakes et fruits au petit déjeuner. Un peu d’énergie avant le shopping !

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPROFlower section /// Coin des fleurs

587

588Masks, purses, hats /// Masques, sacs et chapeaux

589Fiesty babies /// Grimace

590The poultry section. The lady at the bottom left, sleeping along with her beloved chicken, is my favorite. /// Le coin volaille. La femme à gauche, en train de dormir avec son poulet, est adorable.

592Grain-sorting /// Tri du grain

593

594

596

597

598

599Bus back to Xela /// Retour en bus à Xela

By the end of week two we had developed a pretty set routine: wake up, breakfast, attend class, lunch, café to study, dinner, sleep. Julien’s Spanish continually improved and his stories extended to recounting events in the past, and even the simple future. I was discovering and pushing back against the fictional world that is the imperfecto del subjuntivo, the imperfect past subjunctive.

A la fin de la deuxième semaine nous avions mis en place une certaine routine : réveil, petit-déjeuner, classe, déjeuner, café pour étudier, dîner, dodo. Mon espagnol a encore progressé, mes histoires pouvant désormais porter sur des faits passés et futurs. Anne quant à elle a commencé à arpenter le monde fictif de l’imparfait du subjonctif.

Advertisements

2 Comments

Add yours →

  1. Superbes couleurs encore au marché et dans les rues ! Certains plats sont fort appétissants aussi ! Merci de nous faire vivre la vie quotidienne au Guatemala.
    Bisous à tous les 2.

    Like

  2. Gloria et Alain Dupouy September 11, 2015 — 5:24 am

    Hablando de las salsas, generalmente es al revés, el hombre prefiere el chile. Hay que reconocer que ustedes dos no funcionan como toda la gente.
    Y hablando del rompopo, era una bebida que le gustaba mucho a la Abuela, (mi madre por supuesto). A mi no mucho.

    y siguiendo con Chichi…me pongo nostálgica. El mercado con su gente, sus colores, sus máscaras, sus flores, sus candelas. Las fotos que tomamos son siempre las mismas y al mismo tiempo son únicas, son el momento presente de cada una de las personas. El pobre pollo de la señora que se duerme debe de haber sido un buen almuerzo de domingo .

    (Entre paréntesis, a mí me encantan los cementerios y los mercados)

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: